Un bref aperçu de ma présentatique

Dernier billet que je publie au sujet de ma présentatique que j’apprends à aimer au fil des jours. Mon power point comporte 23 pages sur le conte traditionnel au Québec. En voici mes lignes principales pour mieux comprendre ce sujet si passionnant:

1. Souligner l’importance de connaître nos racines culturelles ancestrales.
2. Trois pages avec des illustrations sur les princesses et les méchants des contes qui nous ont tous fait un jour rêver ou pleurer.
3. La tradition orale au Québec est un passe-temps pour les bûcherons du XIXe siècle, un récit imaginaire et merveilleux pour les enfants au lit, une manière de pensée poétique par la magie des personnages pour les enseignants en théâtre, un rassemblement collectif pour les spectateurs, un partage convivial pour les amateurs et un métier pour certains conteurs professionnels.
4. La colonisation des français au Québec est le principal «motif» qui pousse les nouveaux habitants d’inventer des histoires pour se divertir et de nouveaux héros, afin de les motiver à travailler pour coloniser la terre. Où sont les lieux principaux?
5. L’arrivée de la télévision: baisse l’intérêt des habitants à écouter des contes. La montée du nationalisme par le Parti québécois, valorise la culture et la langue française grâce aux subventions gouvernementales. Génial! Mais la défaite du référendum prouve le refus d’avoir une identité propre à leur province.
6. Les visages des pionniers du conte au Québec et les raisons de leurs succès.
7. L’historique du Festvail interculturel du conte au Québec: son programme, ses conteurs, ses soirées thématiques et sa popularité florissante!
8. Les «Rendez-vous des Grandes-geules» à Trois Pistoles et «Les Dimanches du conte» au sergent recruteur: Montréal.
9. Extrait des «Dimanches du conte» pour mieux comprendre l’ambiance de la soirée.
10. Les 6 catégories du conte: traditionnel, création, biographique, fantastique, du monde et celui des narrateurs atypiques. Explication de leurs spécificités.
11. Une soirée de conte rassemble un conteur et des spectateurs dans une même salle pour vivre une expérience de partage qui leur procure un sentiment de bien-être et d’appartenance. Il est préférable de ne pas avoir une scène surelevée pour conserver la proximité avec le public, ni des éclairages illuminés. Montrer deux exemples pour comparer un bon conteur à un conteur sans talent.
12. Qualités d’un bon conteur: Connaissances pertinentes, Contact visuel, fidélité et la cohérence de son spectacle, la rapidité d’esprit pour bien s’adapter avec son public et être à l’aise avec son type de narration.
13. Exemples personnels que j’explique aux élèves.
14. Le oment magique c’est: plonger dans le monde imaginaire du conteur, la communication intuitive et sensorielle lors des silences, l’ouverture sur le monde extérieur (avec ses voisins), vivre des éotions vives dans un sens réaliste: valeurs humaines.
15. Exemples par des affiches cinématographiques ou de théâtre sur l’évolution des contes qui gagnent une popularité chez les jeunes.
16. Remerciements aux bibliothèques, aux bars, aux festivals, aux pionniers, aux orgabisations quis e multiplient pour obtenir un statut égalitaire avec les autres arts.

Poster un commentaire

Classé dans Présentatique

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s